Liposuccion ou lipoaspiration à Marseille - Dr Frédéric Germain

Lipoaspiration ou lipossuccion

Définition de la liposuccion :

La lipoaspiration est une technique permettant de supprimer des amas graisseux localisés, amas qui ne disparaissent pas, malgré un régime correct et de l’exercice physique régulier. Cette pratique n’est en aucun cas une méthode d’amaigrissement global, mais correspond plus certainement à une technique d’amélioration de la silhouette.

Plusieurs partie du corps peuvent faire l’objet d’un traitement par lipoaspiration: il s’agit de la face latérale des cuisses (culotte de cheval), des hanches et la taille (poignées d’amour), de la paroi abdominale (ventre), de la face interne des genoux, de la face interne des cuisses, du menton et du cou.

A Noter : Cette intervention ne peut pas être prise en charge par la Sécurité Sociale.

Liposuccion ou lipoaspiration à Marseille - Dr Frédéric Germain

Lipoaspiration ou lipossuccion

La liposuccion en pratique :

Le principe de base repose sur l’utilisation d’une canule que le praticien introduit sous la peau à travers de petites incisions. Cette canule est reliée à un puissant « lipoaspirateur ». Par des mouvements de va-et-vient de la canule guidée par le chirurgien, la graisse en excès est morcelée puis aspirée. Le travail est effectué à au moins 1 cm sous la peau, au niveau de la couche profonde (graisse « de réserve »), en respectant donc une petite épaisseur superficielle.

Généralement, on met en place sur la région traitée un vêtement compressif élastique (lipopanty) qu’il faudra garder environ 2 mois, afin de favoriser la résorption des œdèmes et la rétraction cutanée.

A noter: La nature de l’hospitalisation est fonction de l’importance de l’aspiration à réaliser. Elle peut s’effectuer soit en ambulatoire, soit durer 24 heures. Le choix de la technique d’anesthésie se fait en fonction de la durée de l’opération envisagée et du volume à aspirer, la détermination se fait en bilan pré opératoire, avec l’anesthésiste. On distingue trois types d’anesthésies pour la lipoaspiration : l’anesthésie générale classique, l’anesthésie « vigile » (anesthésie locale combinée avec une sédation) et l’anesthésie locale pure, pour le traitement d’une zone peu importante. En fonction du nombre, de l’étendue et du volume des dépôts graisseux à aspirer, l’intervention peut durer de 30 minutes à 2 heures.

Liposuccion ou lipoaspiration à Marseille - Dr Frédéric Germain

La lipoaspiration

Après l’opération de liposuccion :

Le temps nécessaire pour récupérer d’une lipoaspiration est proportionnel à la quantité de graisse retirée. En outre, il est extrêmement variable d’un individu à l’autre. Ainsi, il n’est pas rare d’être fatigué pendant plusieurs jours.

Les zones aspirées seront le siège d’œdèmes et d’ecchymoses qui disparaîtront en quelques semaines.

Il faut 3 à 4 mois pour avoir une bonne idée du résultat définitif.

A noter: En fonction de l’importance de l’opération et de sa durée, le patient doit envisager quelques jours d’interruption de toute activité (de 3 à 10 jours).

Liposuccion ou lipoaspiration à Marseille - Dr Frédéric Germain

La lipoaspiration

Risques et complications suite à une liposuccion :

Avant de prendre une décision, il faut connaître les risques et les complications éventuelles de cette intervention.

Risques anesthésiques :

Toute anesthésie aussi légère soit-elle, comporte des risques qui vous sont expliqués au moment de la consultation pré opératoire, par l’anesthésiste.

Mauvais résultats esthétiques :

On ne peut évoquer au sujet de la lipoaspiration, de véritables complications. En revanche, le patient doit avoir conscience d’un certain nombre d’imperfections possibles, parmi lesquelles :

  • Une insuffisance ou un excès de correction,
  • Un phénomène d’asymétrie
  • Des irrégularités de surface : (bosses ou fossettes)

A Noter : Ces imperfections peuvent impliquer une retouche sous anesthésie locale. Une telle intervention n’est réalisable qu’après plusieurs mois : en effet, il faut attendre le résultat définitif afin d’agir sur des tissus complètement cicatrisés et stabilisés.

Autres imperfections possibles : un aspect anormal des cicatrices issues de l’intervention. Ainsi, la qualité de la cicatrisation est variable d’un patient à l’autre. La cicatrice peut donc parfois prendre des aspects très variables : cicatrices élargies, cicatrices hyper pigmentées ou blanches, cicatrices hypertrophiques ou chéloïdes.

Complications thromboemboliques (phlébite ou embolie pulmonaire) :

Les complications thromboemboliques (phlébite ou embolie pulmonaire), constituent un risque lié à toute chirurgie des membres inférieurs ou de l’abdomen, ces complications sont dues à l’intervention elle-même, mais aussi à l’immobilisation postopératoire. Très rares (< 0,5% des cas), ces complications peuvent se révéler graves en cas d’embolie pulmonaire. De plus, il est indispensable de vérifier l’absence de compression excessive du panty particulièrement aux genoux.

A Noter : Le risque est plus grand chez les patients ayant un système veineux défaillant (varices), en cas d’obésité, et lors d’interventions de grande ampleur.

Votre avis compte : qu’avez vous pensé de cet article ?

Cette page vous a plu ?
Afin de nous aider à vous proposer toujours plus de contenus pertinents, n'hésitez pas à noter cette page
1 étoile2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles

1 votes
Moyennes : 5,00 sur 5
Loading...